Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je respecte a priori la foi de quiconque, y compris la vôtre tant qu'elle se cantonne au tolérable en démocratie, et puisque l'on nous assure que l'islam serait une religion comme les autres, ne polémiquons pas à ce sujet et admettons-le par hypothèse, puis considérons les réalités sous cet angle idyllique, le temps de la lecture de ces lignes. Une religion d'amour, nous dit-on, dénaturée par de vilains islamistes et où les modérés seraient majoritaires; soit, imaginons-le, mais alors, au concret, en quoi consisterait vraiment votre modération ? Dans la perspective du vivre-ensemble, il est légitime que nous sachions à quoi nous en tenir; d'autant que vous qualifiez rituellement notre société démocratique de "dar el harb" (monde où il faut porter la guerre), sans parler de la "taqqyia"(mensonge érigé en qualité pour duper le non-musulman).  
 
Tout un chacun ne demande qu'à croire à votre existence empreinte de modération, mais à l'instar des extra-terrestres, l'on parle davantage de vous que l'on ne vous voit. Soucieux du vivre-ensemble, dans le respect des valeurs démocratiques qui, paraît-il, seraient aussi les vôtres malgré un potentat bédouin à titre de prophète, je vous tends la main, à l'exemple d'Obama, parangon de la dhimmitude à tout le moins ou peut-être crypto-musulman. Lui qui vantait pourtant vos mérites, ne vous a pas vu non plus lui répondre utilement en ce sens. Vous avez, dans le monde entier, chaque jour, maintes occasions de manifester votre réprobation à l'égard d'actes criminels commis au nom de votre religion, en fustigeant les coupables. Or, malheureusement, il n'y a rien de cela jusqu'à présent, ou si peu. Et que dire des mosquées, significativement muettes lorsqu'il s'agit de la paix ? Le fait est qu'en général, les protestations émanant des communautés musulmanes ne visent pas les auteurs de ces violences, mais plutôt ceux qui les contestent; le monde à l'envers. Et non contents de votre omerta complice, vous vous plaignez de stigmatisation là où il y a l'indignation provoquée de la sorte; le comble. Encore faudrait-il, pour être victimes de quoi que ce soit, que vous existiez en tant que modérés sans vous livrer vous-mêmes à ce soutien silencieux au pire de la sauvagerie. Et que l'on ne me dise pas à nouveau que vous ne demanderiez pas mieux de vous en départir mais que vous auriez la frousse, ou alors indiquez-nous de qui vous auriez peur. De vos frères? Singulière fraternité.  

Tiens, au fait, pourquoi vous plaindre tant, si vous n'avez pas de dénominateur commun avec cette ignominie, au lieu d'exclure de "l'oumma", votre nation, ceux qui la commettent ?  Qui se sent morveux, se mouche. A priori, la question n'est pas celle de la religion de l'agresseur, mais de ce qui l'a conduit à l'agression. Qu'un individu agressif puisse, par ailleurs, être de telle ou telle confession, peu importe dès lors que c'est étranger à son acte. Cependant, il serait léger, à mon humble avis, d'exonérer l'islam de telles violences puisque c'est précisément au nom de cette idéologie belliqueuse, à vernis religieux, que de multiples crimes et délits se perpètrent: une musulmane brisant le nez d'une policière verbalisant le port illégal du voile intégral, une incitation au vol des "koufars" (non-musulmans), un mariage consanguin, de la pédophilie via mariage de fillette, un attentat terroriste; cette liste infâme n'est pas exhaustive et les exactions graves se comptent au pluriel. Qui plus est, c'est aussi par solidarité islamique que des émeutes sont menées en soutien aux agresseurs musulmans.   Alors, amis extra-terrestres, je veux dire musulmans modérés, montrez-vous ! Votre modération si abondamment vantée devrait vous incliner à comprendre la perplexité d'autrui, surtout lorsque l'on sait que le modèle commun à tous les adeptes de l'islam est un pillard de caravanes, un chef de guerre qui, s'il vivait aujourd'hui, serait passible de la Cour pénale internationale. Curieux pour une prétendue religion ! 

Vous conviendrez que celui que vous vénérez est foncièrement différent de Jésus-Christ, de Bouddha ou de n'importe quel philosophe des lumières. Partout sur Terre, croyants ou athées ont des modèles pacifiques; vous non! Mahomet est un modèle criminel. Il y a de quoi s'interroger quant à votre culte sectaire et morbide.   Le vivre-ensemble implique de vous démarquer clairement des prescrits hostiles et des comportements archaïques sinon votre omerta, ou votre collusion avec ces fanatiques, inclinera à en déduire que vous n'existez pas en tant que modérés. En démocratie, toute conviction est libre, et il en va de même du culte, sous réserve de l'art.17 de la Convention européenne des Droits de l'Homme; c-à-d. à condition de ne pas tendre à la remise en cause du contrat social établissant les libertés fonda-mentales de tous les citoyens. Si votre hypothétique modération ne se traduit par rien en réalité, les démocrates auront à en tirer les conséquences sécuritaires, voire militaires. À bon entendeur, Salut !

Philippe CHANSAY WILMOTTE

Appel aux musulmans modérés

Partager cet article

Repost 0