Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette chanson de Sardou évoque l'histoire d'un magnifique paquebot inauguré par le Général De Gaulle et qui faisait la fierté de notre pays, la France, vitrine de notre savoir faire et de notre image forte dans le monde. Ce symbole de notre nation finit finalement en épave et désossé sous les regards honteux de ceux qui l'ont abandonné à son triste sort. Le nommer "Trahison" eut été plus judicieux ! Mais comment ne pas s'arrêter sur les similitudes qui sautent aux yeux entre le bateau France et la nation France ! Similitudes prémonitoires !

Depuis quarante ans nos politiciens nous conduisent inexorablement vers un précipice. Quarante années d'endettement massif pour financer un train de vie de l'état irresponsable et indécent, de souveraineté bradée à des banksters sans foi ni loi, de mise à mort de notre identité nationale, d'explosion d'une immigration devenue ingérable incompatible avec nos traditions et notre culture, d'une islamisation chronique favorisée par de nombreux élus. Triste bilan pour une nation qui fut un temps une référence dans le monde. Mais ce navire majestueux que représentait la nation exceptionnelle France nécessitait des commandants tout aussi exceptionnels pour succéder au Général De Gaulle. Malheureusement, ce ne sont que des navigateurs du dimanche qui se sont bousculés pour accéder au poste de pilotage. Leur inaptitude collective, peu à peu, conduit notre pays vers le même dénouement que ce pauvre navire que l'on osa un jour appeler France.

La Mésopotamie, la Grèce, Rome, et beaucoup d'autres civilisations ont succombé parce que leurs élites s'étaient dégénérées et avaient abandonné les valeurs fondamentales de l'humanité ! Alea Jacta Est ! Le mariage des gays, bientôt la PMA puis la GPA, les manipulations génétiques folles, la boite de Pandore est, désormais, ouverte!

Nous en paierons collectivement le prix fort, ainsi que nos descendants !

Le FRANCE et la FRANCE unis dans un même destin, celui de finir désossés sous les regards honteux de notre misérable classe dirigeante.

Ne m’appelez plus jamais France, mon peuple m’a laissé tomber !

André ZULIANI

Ne m'appelez plus jamais France...

Partager cet article

Repost 0