Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans nos sociétés actuelles, de plus en plus individualistes, de plus en plus égoïstes parfois, le patriotisme a-t-il encore un sens ou n’est-il plus qu’un lointain souvenir entretenu par une poignée de personnes ? Comme le disait très justement Max Gallo, il faut être « fier d’être Français », de notre histoire et de nos valeurs.

Le patriotisme, à l’heure actuel, ne serait-il devenu qu’un souvenir décadent ? Etre patriote, c’est avant tout défendre les intérêts de son pays aux quatre coins du globe, c’est s’efforcer de bien le servir, c’est aussi œuvrer pour sa réussite quoi qu’il nous en coûte.

Ce sentiment, cette fibre patriotique, qu’en reste-il aujourd’hui ? Le patriotisme au jour d’aujourd’hui ne se résume-t-il qu’à un simple évènement sportif éphémère ? Je n’ose pas imaginer que ce soit le cas.

Toutefois, nous devons affronter une réalité des plus sombres, des plus tristes à vivre : le sentiment patriote est en pleine déliquescence, en plein effritement. Hélas, notre société a bien évoluée, on met en avant l’individu avant tout en oubliant que le collectif fait tout et permet tout. La devise de nos voisins Belges prend ici tout son sens : « L’Union fait la force », c’est en restant unis, soudés quelle que soit la situation que nous serons en mesure de faire face. Aujourd’hui, si nous devions prendre les armes pour défendre la terre de nos aïeux, qui se lèverait ? Qui se battrait pour la France, mis à part une poignée de patriotes ?

Servir son pays, c’est aussi célébrer les victoires, aussi durement gagnées qu’elles fussent. C’est également ne pas oublier les défaites, ne pas oublier ces hommes qui se sont battus malgré tout pour leur pays et notre liberté.

Etre Patriote, c’est aussi refuser une France à genoux, une France bafouée et humiliée sans vergogne et en toute impunité.

Etre patriote, c’est vouloir une France souveraine, respectée et entendue à travers le monde. Même si à l’heure actuelle, Bruxelles nous impose un camouflet de souveraineté pour masquer son ingérence, nous nous devons de lutter contre cette Europe qui asphyxie les nations et aseptise le patriotisme national. Exigeons une Europe des Nations où celles-ci seront souveraines et où les patriotes de chaque pays pourront être fiers de dire qu’ils sont fiers de leur nation sans être pointés du doigt.

Le plus bel exemple de patriotisme, à mes yeux, je pense qu’il s’agit de la Légion Etrangère : corps crée sous Louis-Philippe en 1831, il est constitué d’étrangers du monde entier qui ont choisis, à un moment de leur vie de servir la France. Ces étrangers, souvent plus patriotes que bon nombre de nos concitoyens, ont un mérite immense et doivent être honorés de la plus belle façon qui soit. Ils ont la possibilité de devenir « Français par le sang versé », ce qui montre un attachement profond à la Nation Française, un attachement profond à l’amour d’un pays, de leur pays d’adoption. Ces hommes, d’un courage et d’une fidélité exemplaire doivent être pour ceux qui ne croient plus enla France, des modèles sans limites.

Ayons en tête notre hymne national « La Marseillaise », crée en 1792 pour les Armées du Rhin et souvenons nous que des hommes mais aussi des femmes, ont laissé leur vie pour notre pays, notre patrie. Je pense bien sûr à nos combattants de la Grande Guerre, de la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi à ceux qui se sont battus lors des conflits coloniaux et qui y ont laissés un lourd tribut.

J’ose espérer que la France soit frappée de nouveau par l’essence patriotique et que les Français sauront si le besoin s’en fait sentir, se lever, se battre pour leur patrie « hausser la tête et boxer à la Française »

Pour que le patriotisme ne soit pas qu’une réalité d’hier, pour empêcher que cela devienne un mythe, souvenons nous de nos aïeux et soyons en digne.

Clément Fournier

Le patriotisme : réalité d’hier, mythe d’aujourd’hui ?

Partager cet article

Repost 0