Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France est engagée depuis près de quatre décennies dans un chemin qui la mène à sa propre disparition. Malgré deux mille ans d’histoire, malgré un fort ciment fait de ses racines chrétiennes et de sa culture gréco-latine, il n’aura fallu que deux générations d’hommes pour en saper les fondations de façon quasi-irréversible. La nation française se sent désormais condamnée à s’adapter aux civilisations extérieures plutôt qu’à promouvoir son identité pourtant admirée et louée au-delà de ses frontières.

Ce sentiment de déchéance est largement partagé au sein de la population française mais celle-ci finit peu à peu par sombrer dans la fatalité. Comme le disait le Général de Gaulle : « Il n’y a qu’une fatalité, celle des peuples qui n’ont plus de force pour se tenir debout et qui se couchent pour mourir ».

On en est là !

Cependant, subsiste une importante part de la population, silencieuse, inquiète, soucieuse de son avenir et consciente de son passé, malheureusement, souvent désabusée, ne voyant pas à l’horizon la solution pour faire faire « machines arrière » à ce train fou de l’histoire, ou tout du moins le stopper, pour reprendre en main son destin et renouer avec cette France, phare de l’humanité, faite à la fois de labeur et de révolte, de passions guerrières et d’humanisme, cette France qui n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Si dans un monde globalisé, l’indépendance absolue est devenue un mirage, qu’au moins les français retrouvent leur souveraineté, la maîtrise de leurs choix, que leurs volontés soient respectées par ceux-là même qui prétendent les représenter.

Si les progrès, le confort, renforcent l’individualisme, que les français soient conscients de leur communauté et de leur histoire commune, qu’ils croient à nouveau dans le rôle d’un Etat fort, protecteur de cette conscience collective plutôt qu’un Etat aux ordres des lobbies étrangers et des puissances internationales de la finance.

Si nos dirigeants nous ont imposé une immigration qu’ils n’ont pas su ou pas voulu maîtriser, un phénomène démographique d’une ampleur que l’Europe n’a jamais connu au cours de son histoire, que les français se révoltent !

Si d’autres pays émergent, si d’autres cultures s’imposent, qu’au moins les français soient fiers de leur singularité, de leur langue et affirment la volonté de voir leur culture rayonner encore.

Jour après jour, renoncement après renoncement, trahison après trahison, la France se meurt, je ne m’y fais pas !

Gérard HARDY

Ne jamais renoncer à la France !

Partager cet article

Repost 0