Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’inauguration est prévue pour le 6 avril prochain, l’association féministe Safia s’est mise d’accord avec une paroisse luthérienne pour obtenir d’eux des places de sépulture (80 au total) au sein d’un site désaffecté de 400 m2.

Il s’agit, pour cette association, d’un « lieu où la vie et la mort se connectent, où différentes formes de culture funéraire peuvent se développer et où la communauté lesbienne peut vivre dans l’au-delà ».

En 2010 déjà (toujours en Allemagne), une agence de pompes funèbres, Königsfeld & Brandl – du nom de ses deux fondateurs, un couple de trentenaires gay –, s’est spécialisée dans les funérailles LGBT.

Après le mariage gay et l’adoption, les magazines, les chaînes TV, les films et les jeux homosexuels (Gay Games), le lobby gay vient de frapper à nouveau, et opère jusque dans les tombes !

Des cimetières en fonction de la sexualité des uns et des autres, qui l’aurait cru ? À quand les cimetières par couleur de cheveux ou… par couleur de peau ?

On peut s’interroger sur les raisons pour lesquelles ces gens se différencient et se démarquent sans cesse des autres, refusent de se mélanger au reste de la population. Comme un désir de domination…

Mais le plus grave dans cette affaire, c’est cette image désastreuse — celle du narcissique presque pathologique — qu’ils donnent de l’homosexuel qui, le plus souvent, souhaite vivre en parfaite harmonie avec la société, sans rien revendiquer et qui, surtout, n’est pas « particularisé » comme eux par un quelconque trouble de la personnalité !

Il est à se demander s’ils ont conscience de la gravité et de la portée de leurs actes. N’ont-ils pas l’impression d’apporter eux-mêmes de l’eau au moulin de l’homophobie ?

Maximilien Richonet

Vers des cimetières homosexuels ?

Partager cet article

Repost 0