Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’AGRIF prend acte du dernier remaniement ministériel, et fait part de sa profonde inquiétude suite au maintient de Christiane Taubira au ministère de la justice et à propos de la nomination de Najat Vallaud-Belkacem à la tête du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Najat Vallaud-Belkacem bien connue pour être une petite papesse de la théorie du genre, abreuvée de l’idéologie ultra-féministe américaine et qui fait largement la promotion de l’avortement, va poursuivre et empirer le travail de sabordage complet de l’éducation nationale, de la famille et de la morale de bon sens. Avec elle, c’est la continuation au racisme anti-humain, à la haine des valeurs chrétiennes et aux dépenses publiques massives pour mettre en œuvre cette idéologie nihiliste. Puisqu’elle est à la tête de l’enseignement supérieur et de la recherche, c’est l’Université française toute entière qui va pâtir de cette idéologie, et qui va endoctriner des générations de jeunes étudiants. Pis encore, puisqu’elle est à la tête de l’éducation nationale, ce sont les enfants qui vont faire les frais de cette propagande d’état.

Avec ce remaniement, François Hollande et Manuel Valls entretiennent consciemment un climat anxiogène et nauséabond, jouent sur la peur, la haine et profitent de la crise économique pour déconstruire les derniers repères moraux, et ce dès le plus jeune âge.

Évidemment, vu la côte de popularité des socialistes, et vu les réactions qu’ont suscité ce remaniement, les Français montrent bien qu’ils s’inquiètent de plus en plus de voir que leur gouvernement est bien plus occupé à imposer son idéologie décadente que de redresser économiquement et socialement le pays, que de s’occuper du chômage et de libérer l’économie réelle.

Face à ce qui constitue un véritable désastre, l’AGRIF reste mobilisé, attentive et réactive. Elle appelle notamment tous ses militants et ses sympathisants à manifester massivement le 5 octobre 2014, à Paris et à Bordeaux, avec la Manif pour Tous.

Un remaniement vers le pire

Partager cet article

Repost 0